Appui à l’élevage au Togo - Initier des projets pour dynamiser l’économie

Dans le cadre de ses activités de développement en Afrique subsaharienne, la Fédération nationale des associations franco-africaines (FNAFA) a entrepris plusieurs projets d’élevage, d’agriculture et de construction au Togo et au Sénégal. Dans cette continuité, le projet d’appui à l’élevage familial, dans la préfecture du Kloto au Togo, a donné une nouvelle impulsion économique à certaines zones rurales.


Appuyé par ses partenaires en France (Ministère des affaires étrangères, collectivités territoriales, Fondation de France), la FNAFA fournit des moyens financiers et matériels tandis que les ONG locales, ici la Ligue de Groupement pour le Développement (ONG LDG Togo), font le lien avec les populations sur place.

C’est dans ce cadre qu’enquêtes et études ont été menées par l’ONG LGD, permettant de déceler des carences alimentaires liées à une consommation insuffisante de viande.


 Une équipe d'encadrement ONG LGD Togo
Équipe d'encadrement ONG LGD Togo

Proposer une réponse génératrice de ressources


Un projet pour permettre l’installation de 60 éleveurs, 30 hommes et 30 femmes, a été mis en œuvre pour répondre à ce problème. D’abord, l’ONG LGD a donné à chacun un cheptel d’ovins, de caprins ou de poules, a sélectionné une nourriture saine et a rémunéré des vétérinaires pour vacciner les animaux.

En parallèle, les éleveurs ont été formés aux méthodes agropastorales modernes : reproduction des animaux et amélioration des races, sélection de leur nourriture, maîtrise de techniques et d’outils mais aussi gestion comptable et technique de l’élevage.


Équipe d'encadrement ONG LDG Togo
Équipe d'encadrement ONG LDG Togo

Les bénéfices de cette action ne se limitent pas à la nutrition. Les élevages s’agrandissent, produisent des denrées mais surtout dynamisent ces zones, de la récolte des herbes pour nourrir les animaux au petit commerce générateur de revenus. En menant les éleveurs à l’autosuffisance et en les ancrant sur ce territoire, le projet d’appui à l’élevage a permis de créer un véritable tissu économique dans les zones rurales.

Plus que des élevages, c’est donc un véritable cycle d’économie solidaire générateur de ressources qui est engagé : au-delà des éleveurs, le nombre d’emplois générés est estimé à 25 000.



Visite d'une ferme
Visite d'une ferme

12 vues0 commentaire