Scolarisation des filles en Éthiopie - Engager un cercle vertueux

En Éthiopie, comme dans de nombreux pays en voie de développement,

la scolarisation des enfants, et en particulier des filles, est à la fois cause et conséquence de la pauvreté de certaines zones rurales.


Avec l’une des croissances économiques les plus rapides du monde, presque 10 % en moyenne ces 10 dernières années, l’Éthiopie a un programme de développement ambitieux. Mais comment assurer un développement solide quand la moitié du pays n’y participe pas ?

Les filles sont non seulement touchées par les difficultés économiques (frais de scolarité trop élevés, manque de matériel scolaire, éloignement) mais aussi par les tâches ménagères et la corvée de l’eau que les habitudes culturelles ont mis à leur charge. La connaissance de ces freins à l’éducation est une première étape pour pouvoir les lever et promettre un avenir meilleur. Car lorsque le taux d’alphabétisation féminine augmente, la pauvreté, la mortalité infantile ou encore les mariages précoces diminuent.


Shoki Ali Said, Président de l'association France Éthiopie Corne de l'Afrique, aux côtés d'élèves de l'école de Dire Dawa

Du constat à l’action : l’Association France Éthiopie Corne de l’Afrique


Dans certains villages, les points d’eau sont multipliés pour que la corvée d’eau puisse être accordée avec les heures d’école. Dans d’autres, des sanitaires sont construits. Il ne s’agit pas là d’une mesure de confort, mais d’un point essentiel pour des filles qui, faute de protections, de médicaments contre la douleur et d’information, sont souvent contraintes de manquer des semaines entières de cours. Chaque mois.

L’association France Éthiopie Corne de l’Afrique a ainsi fait construire des sanitaires à l’école Abayohanis de Dire Dawa. Cela permettra aux filles de poursuivre les cours sereinement en période de menstruations. En continuant d’aller à l’école, elles auront un accès plus facile aux protections mais surtout à la connaissance de leur corps. Un cercle vertueux qui mérite d’être enclenché.






31 vues0 commentaire